MARINA VIOTTI, MEZZO
GABRIEL BIANCO, GUITARISTE
JEAN MIANNAY, TÉNOR
SURPRISE GUEST

Fauré, Satie, Massenet, Rota, Almarán

Ven 19.08
Aula du Collège Sainte-Croix | 17:00

Rue Antoine-de-Saint-Exupéry 4, 1700 Fribourg

MARINA VIOTTI 

“Une personnalité dans le plein sens du terme, une artiste jusqu’au bout des ongles, qui n’hésite pas à faire cohabiter des univers a priori totalement étrangers” (Magazine Nuances)

Après un diplôme de flûte traversière, Marina Viotti s’essaie au jazz, au gospel, au heavy metal et, un diplôme de hautes études littéraire (hypokhâgnes) en poche, part s’installer à Vienne pour commencer le chant lyrique auprès de Heidi Brunner en 2011. En 2013, elle entre dans la classe de Brigitte Balleys à l’HEMU, où elle obtient un diplôme de soliste. Elle se perfectionne ensuite dans le belcanto auprès de Raul Gimenez à Barcelone.

Marina est élue en 2019 “Meilleure jeune chanteuse de l’année” aux International Opera awards, et gagne de nombreux prix dans différents concours : Finaliste du concours Operalia en 2018, 3e prix du Concours de Genève en 2016 ,1er prix au concours Kattenburg à Lausanne en 2017 et et le Prix international du Belcanto au festival Rossini in Wildbad (Allemagne) en 2015.

Ses rôles importants à l’opéra incluent : Rosina (Barbier de Séville) au Bolshoi, Mélibéa (Le Voyage à Reims) et Nicklausse/La Muse (Les Contes d’Hoffmann) au Liceu de Barcelone ; Arsace (Aureliano in Palmira) et Isabella (L’italienne à Alger) au festival Rossini à Wildbad puis au Théâtre de Lucerne, où elle a également interprété La Grande Duchesse de Gerolstein (Offenbach) et Elisabetta (Marie Stuart); Stephano (Roméo et Juliette) à la Scala, Rosina (Le Barbier de Séville) et Olga (Onegin) à l’Opéra du Rhin ; Maddalena (Rigoletto) à l’opéra de Zürich et au Bayerische Staatsoper Münich . Elle a également fait parti de la troupe des Jeunes solistes du Grand Théâtre de Genève pendant deux ans. A venir : Bradamante (Alcina) à Strasbourg, Dorabella à Bilbao, Arsace (Semiramide) à Lausanne, Isabella (Rossini) et Octavian (Rosenkavalier) à la Scala.

Marina chante la partie d’alto solo dans plusieurs concerts dont, entre autres:

Les Motets de Bach, La Messe en UT (Mozart), les Kindertotenlieder (Mahler), Le Stabat Mater (Pergolesi), Der Rose Pilgerfahrt (Schumann), Le Messie (Händel), La petite messe solennelle (Rossini), Le Requiem de Verdi, El amor Brujo (De Falla) , La Passion de Saint Mathieu (Bach) ou encore Le Poème de l’amour et de la mer (Chausson).

Avec ses programmes diversifiés et ouverts, elle est l’invitée de nombreux festivals (Solothurn Classics, Lavaux Classics, Label Suisse, Festival de la Cité, Tarragona, Périgord Noir, Victoria de Los Angeles, Hakuba), de la France au Japon en passant par l’Espagne, Le Brésil ou l’Allemagne, avec notamment les récitals “Porque existe Potro querer ” et “Love has no borders”.

Désireuse d’explorer d’autres voies et de rapprocher les genres et les gens, “virevoltant d’un style à l’autre avec un naturel désarmant et une parfaite aisance musicale” Marina créée des projets qui font appel tant au répertoire lyrique qu’au cabaret, jazz chanson.

GABRIEL BIANCO Né à Paris en 1988, Gabriel Bianco est reconnu comme l’un des plus éminents guitaristes actuels. Récompensé de maints premiers prix de concours internationaux, parmi lesquels Koblenz (2007), Guitar Foundation of America (2008) ou Andrès Segovia à Almuñecar (2012), il est nommé révélation classique de l’ADAMI en 2011.


Invité à jouer dans de nombreux festivals à travers la France et à l’étranger, il s’est
notamment fait entendre sur les scènes françaises du Théâtre du Châtelet, de la Folle Journée de Nantes, du Festival Radio-France Occitanie, du Festival International de guitare de Paris, aux Tchaïkovsky Hall de Moscou, à l’Herbst Theater de San Francisco, à l’Auditorium Luis Arango de Bogota, au Conservatoire Central de Pékin, au Musashino Art Center de Tokyo, à la Philharmonie de Kiev...


Né dans une famille de musiciens, Gabriel a commencé la guitare à l’âge de 5 ans. Entré à 9 ans au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, il est admis en 2005 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Il y obtient ses prix de guitare et de musique de chambre avec les félicitations du jury. Gabriel Bianco a enregistré plusieurs disques en solo (Laureate Guitar Series chez Naxos en 2009 et « Capricci » chez Ad Vitam Records en 2015), avec le Quatuor Eclisses (« Guitares » en 2013, « Invitation Française » en 2015, « Pulse » en 2017 chez Ad Vitam Records) ainsi qu’avec la hautboïste Michaela Hrabankova
(« Divertissement » chez Ad Vitam Records). Gabriel Bianco enseigne au Conservatorium van Amsterdam depuis Septembre 2018.

JEAN MIANNAY Ténor français, Jean Miannay étudie le chant auprès de Brigitte Balleys à la Haute École de Musique de Lausanne et de Scot Weir à la Hochschule für Musik Hanns Eisler de Berlin.


Lauréat de plusieurs distinctions, comme le Grand Prix du 4ème concours Raymond Duffaut, le 26 ème concours international de chant de Clermont- Ferrand, de la bourse de la fondation Mosetti à Lausanne, le troisième prix du concours Kattenburg ou encore une golden medal à la 2ème édition du concours international of music de Vienne catégorie Virtuoso Il vit ses premières prises de rôle à l’Opéra de Lausanne: Cendrillon de Pauline Viardot (2018), Les contes d’Hoffmann (2019), Rinaldo (2020), L’auberge du Cheval Blanc (2021).


En septembre 2021, il est Ferrando dans Così fan tutte à Lausanne et Fribourg, produit par l’Opéra de Fribourg. Il débute sur les scènes françaises en 2020 en campant Beppe dans Pagliacci à l’Opéra du Grand Avignon – production qu’il suivra à l’Opéra de Vichy, à Clermont-Ferrand et au Festival de Saint-Céré. C’est aussi en 2020 qu’on le voit pour la première fois aux Chorégies de Orange, dans le cadre de la «Nuit magique». Il y est réinvité l’année suivante pour un récital «Scène émergente» et est attendu en 2022 pour incarner Isepo dans La Gioconda de Ponchielli.


Durant la saison 2022/2023 On peut le retrouver en Nemorino à l’opéra de Lausanne, en Ferrando à l’opéra de Clermont-Ferrand et Massy et en Orphée (Offenbach) à Magdeburg.

DriveIn_Festival_LOGO.png