JULIAN PRÉGARDIEN, TÉNOR
ELS BIESEMANS, PIANISTE

Franz Schubert, Die schöne Müllerin

Rue Antoine-de-Saint-Exupéry 4, 1700 Fribourg

Sam 20.08
Aula du Collège Sainte-Croix | 20:30

JULIAN PRÉGARDIEN est né à Frankfort. C’est dans le chœur de la Cathédrale de Limburg qu’il se forme dès sa jeunesse avant d’étudier à Freiburg et à l’académie d’Aix en Provence. 

De 2009 à 2013, il chante dans la troupe de l’opéra de Frankfort. Parallèlement à ses engagements à l’opéra, il est un chanteur très demandé pour les concerts de Lied et d’oratorio sur les scènes internationales.

 

En tant que chanteur d’opéra, il est invité au Festival d’Aix en Provence, à l’opéra de Hambourg et de Munich ainsi qu’à l’Opéra comique de Paris. En 2018, il fait ses débuts au Festival de Salzbourg sous la direction de Franz Welser-Möst dans le rôle de Narraboth (Salomé de Richard Strauss). Il fait ses débuts dans le rôle de Tamino (La Flûte enchantée) à la Staatsoper de Berlin en 2019, sous la direction d’Alondra de la Parra.

Récemment, il chante avec l’Orchestre philharmonique de Munich, l’orchestre symphonique de Montréal et le Chœur de la Radio bavaroise. En 2019, Julian Prégardien est nommé « Artiste étoile» du Mozartfest de Würzburg. Il fait ses débuts avec l’Orchestre de Cleveland, dirigé par Franz Welser-Möst en 2020 dans le Lobgesang de Felix Mendelssohn.

En 2021, il chante, notamment, avec Thomas Hengelbrock et son Ensemble Balthasar-Neumann, avec Kent Nagano, avec Sir John Eliot Gardiner, Andris Nelson ainsi que Laurence Equilbey. Avec Alondra de la Parra, il présente les « Cinq mélodies populaires grecques de Ravel ainsi que les « Lieder eines fahrenden Gesellen » à Helsinborg, Grävle et Milan.

 

A Paris, Bordeaux, Versailles et Essen, il tient le rôle de l’Évangéliste dans un projet intitulé « La vie du Christ » dirigé par Raphael Pichon et son ensemble Pygmalion.

 

Aux côtés de Martin Helmchen, il interprète « Schwanengesang » de Schubert. Il chante aussi « Die schöne Müllerin » avec le pianiste Kristian Bezuidenhout.

Julian Prégardien enregistre pour le label Alpha Classics. Il est professeur de chant à l’académie de musique de Munich, membre de Schumann-Netzwekes et directeur artistique de la Brentano-Akademie de Aschaffenburg.

 

Après son très beau récital au Musée d’Art et d’Histoire en 2015, le Festival international du Lied est honoré et ravi de l’accueillir pour le concert jubilé de ses 20ans d’existence.

ELS BIESEMANS est née à Anvers en 1978. Elle étudie le piano, l’orgue et la musique de chambre à l’Institut Lemmens de Louvain (Belgique), où elle obtient son «Master of Music» avec grande distinction. Elle continue ses études à la Schola Cantorum Basiliensis à Bâle où elle se spécialise dans la musique pour clavier des XVIIIe et XIXe siècles, sous la direction de Jesper Christensen. 

 

Son amour pour les instruments historiques s’éveille très tôt. Elle commence à jouer l’orgue à l’âge de sept ans et apprend rapidement à s’adapter aux nouveaux instruments et aux conditions acoustiques changeantes. Cette expérience a aiguisé son oreille et a jeté les bases d’une technique de clavier vivante et complexe, essentielle pour jouer des instruments d’époque. 

 

Els Biesemans remporte des prix à plusiers concours internationaux (Vilnius, Tokyo, Bruges, Montréal, Paris, Prague). Elle se produit dans toute l’Europe, aux Etats-Unis, au Canada et au Japon. Les chanteurs Julian Prégardien, Andreas Wolf, les violonistes Chouchane Siranossian et Mayumi Hirasaki, le violoncelliste Pieter Wispelwey et les orchestres La Cetra ou Cappriccio Basel sont parmi ses partenaires musicaux.

Avec son Ensemble Elsewhere, Els Biesemans n’a cessé d’élargir son répertoire, en ce concentrant en particulier sur la musique tombée dans l’oubli. Ce fait a inspiré le tout premier enregistrement sur CD des sonates pour violon et d’oeuvres pour piano de Franz Xaver Sterkel, ainsi que des enregistrement des oeuvres de Fanny Hensel-Mendelssohn et Franz Liszt sur des pianos historiques. Sa discographie comprend notamment l’intégrale des oeuvres d’orgue de Maurice Duruflé et d’autre oeuvres d’orgues belges et françaises. La virtuose du clavier vit à Zurich avec sa collection d’ instruments. 

DriveIn_Festival_flèche.png