ALEXANDRINA PENDATCHANSKA, SOPRANO
LUDMIL ANGELOV, PIANISTE

Rachmaninoff, Chostakovich, Ravel, Poulenc, Cherkin

Jeu 11.08
Aula du Collège Sainte-Croix | 20:30

Rue Antoine-de-Saint-Exupéry 4, 1700 Fribourg

ALEXANDRINA PENDACHANSKA est née dans une famille de musiciens bulgares renommés. À l'âge de 5 ans, elle commence à étudier le piano à l'École nationale de musique de Sofia, où elle obtient un diplôme de piano et de chant avec distinction. Son professeur de chant était sa mère, la soprano Valérie Popova.

 

Pendatchanska a chanté pour la première fois devant un public, à l'âge de 17 ans, l'air de Violetta de La Traviata, présenté par Ghena Dimitrova lors d'un concert de gala au Palais national de la culture. À l'âge de 19 ans, elle fait ses débuts à l'opéra dans le rôle de Lucia di Lammermoor à Bilbao. Entre-temps, elle a remporté les Grands prix du concours de chant Antonin Dvorak à Karlovy Vary, du Concours de chant Unisa à Pretoria et le deuxième prix du Concours de chant de Bilbao.

 

La large gamme vocale d'Alexandrina Pendatchanska détermine son répertoire, qui comprend plus de 70 rôles. Du baroque (Poppée, Agrippina) à la musique du XXe siècle (Salomé, Chrysothémis, Le Rossignol), de Belcanto et Verdi (Semiramide, Ermione, Sonnambula, Elisabetta, La Traviata, Eboli) à Beethoven (Fidelio) et Wagner (Kundry), de soprano colorature (Reine de la nuit) à mezzo-soprano (Carmen).

 

Ses débuts dans le rôle de Lucia ont été suivis de ses premières apparitions internationales : La Reine de la nuit (Le Cap), Ophélie (Monte-Carlo, Vienne), Gilda (Welsh National Opera, Monte-Carlo), La Traviata (Hambourg, Francfort, Trieste), Esclarmonde (Turin), Parisina (Wexford, Lugano), Elisabetta I dans Roberto Devereaux (Turin, Naples), Ermione (Santa Fe, New York), Adalgisa (Rome), Donna Anna (Lausanne, Houston, Lisbonne, Prague), Adina (Pesaro), Donna Elvira (Washington), La Straniera (Catania), Suor Angelica (Luca), Luisa Miller et Lucrezia Contarini de I due Foscari (Naples), Semiramide au Théâtre des Champs-Elysées (Paris), La Donna del Lago (New York), Madama Cortese de Viaggio a Reims (Bruxelles).

 

Depuis 2003, Alexandrina Pendatchanska collabore activement avec René Jacobs. Dans leurs enregistrements communs des opéras de Mozart pour Harmonia Mundi, qui ont été très acclamés, les incarnations de Pendatchanska en tant que Vitellia (La Clemenza di Tito), Donna Elvira (Don Giovanni), Elettra (Idomeneo), Arminda (La Finta Giardiniera), ont été particulièrement appréciées et ont reçu plusieurs prix, dont le BBC Music Magazine Award, le Gramophone's Editor Choice, trois nominations aux Grammy - deux pour le Meilleur album classique et une pour le Meilleur enregistrement d'opéra.

 

La discographie de Pendatchanska comprend également Handel "Agrippina" pour Harmonia Mundi (également nommé pour le Grammy du Meilleur enregistrement d'opéra en 2013) Rossini "Semiramide" pour Naxos, Terradellas "Sessostri", Glinka "Life for the Tsar" pour Sony, Rachmaninoff "The Bells" pour DECCA, Donizetti "Parisina" pour Dynamics, Sartorio "Giulio Cesare" pour ORF, ainsi que deux récitals en solo. Ses interprétations en tant qu'Elisabetta I (Roberto Devereaux), Lucrezia Contarini (I Due Foscari), Donna Elvira (Don Giovanni), Alcina (Orlando Paladino), Petite Messe de Rossini, Solennelle avec le Gewanderschaften. Solennelle de Rossini avec l'Orchestre du Gewandhaus et Riccardo Chailly sont également sortis en DVD.

Au cours des dernières saisons, Pendatchanska a chanté au Bayerische Staatsoper Munich (Fiorilla de Il Turco in Italia), au Staatsoper Berlin (Agrippina, Arminda), au Deutsche Oper Berlin (Luisa Miller), à La Monnaie Bruxelles (Elettra, Vitellia, Santuzza), Staatsoper Vienna (Nedda), Copenhagen (Vitellia), Lyon (Donna Elvira), Toronto (Elisabetta I de Maria Stuarda), Teatro San Carlo Naples (Elena des Vepres Siciliennes), Aix-en-Provence (Donna Elvira), Theater an der Wien (Circe de Telemaco, Poppea), Teatro Real Madrid (Vitellia), Hamburg (Donna Anna), Santa Fe (Fidelio, Salome), Tokyo (Kundry de Parsifal), Warsaw (Salome), Baden Baden (Donna Elvira, Margherita de Mefistofele), Toulon (Amelia de Un Ballo in Maschera), Avignon (Lady Macbeth), et a participé à la production inaugurale de "Ruslan et Lyudmila" pour la réouverture du Théâtre Bolchoï. À Moscou, elle a également chanté Salomé et interprété le War Requiem de Britten avec l'Orchestre philharmonique de Londres dans le cadre du Festival Rostropovitch, sous la direction de Vladimir Jurowsky.

 

Le répertoire d'oratorio de Mme Pendatchanska comprend le Requiem de Verdi, le Stabat Mater et la Petite Messe Solennelle de Rossini, le Roi David de Honegger et bien d'autres, qu'elle a interprétés avec l'Orchestre du Gewandhaus, l'Orchestre du Maggio Musicale Fiorentino, l'Orchestre de l'Accademia Nazionale di Santa Cecilia, l'Orchestre Nazionale della RAI, l'Orchestre national russe, l'Orchestre philharmonique d'Israël, etc.

 

Mme Pendatchanska collabore également avec des ensembles baroques de premier ordre tels que l'Orchestre baroque de Freiburg, l'Akademie für Alte Musik Berlin, Concerto Köln, l'Ensemble Matheus, Complesso Barocco et d'autres.

 

Mme Pendatchanska a chanté sous la baguette de chefs d'orchestre tels que Riccardo Chailly, Myung Whun Chung, Charles Dutoit, Jesus Lopez-Cobos, Adam Fischer, Bruno Bartoletti, Vladimir Jurowski, Maurizio Benini, Nello Santi, Bruno Campanella, Ivor Bolton, Daniel Oren, Rene Jacobs, Mark Minkowski, Vladimir Spivakov et a été dirigé par des metteurs en scène tels que Sir Jonathan Miller, Luca Ronconi, Hans Neuenfels, Christoph Loy, Dmitri Tcherniakov, Claus Guth, Damiano Micheletto et d'autres.

LUDMIL ANGELOV Né à Varna, en Bulgarie, Ludmil Angelov est diplômé de l'Académie de musique d'État Pancho Vladigerov à Sofia. Ses professeurs étaient Viktoria Spassova, Ludmila Stoyanova et le phénoménal pianiste et pédagogue Konstantin Stankovich, ancien assistant de Pancho Vladigerov dans ses classes de piano. Il a remporté des prix et diplômes lors de concours internationaux, notamment le Senigallia (Italie, 1976), le Fryderyk Chopin (Pologne, 1985), le Palm Beach International Competition (USA, 1990), le Piano Masters (Monte Carlo, 1994) et le World Piano Masters Tour (France, 1997).

 

Ludmil Angelov s'est produit dans de grandes salles de concert, telles que la Philharmonie de Berlin, le Musikverein et le Staatsoper de Vienne, le Concertgebouw d'Amsterdam, Pleyel et Gaveau à Paris, le Teatro alla Scala de Milan, le Lincoln Centre de New York, l'Alte Oper de Francfort, la Herkulessaal de Munich, le KKL de Lucerne, l'Opéra de Zurich, Salle Garnier à Monte-Carlo, Palais des Beaux-Arts à Bruxelles, Brucknerhaus à Linz, Auditorio Nacional à Madrid, Auditori à Barcelone, Palau de la Música à Valence, les salles de concert des Conservatoires de Moscou et de Milan, la salle philharmonique nationale et l'Opéra national polonais à Varsovie, la salle KBS à Séoul, etc.

 

La musique de Chopin a été une constante de sa carrière d'interprète. Au cours de la saison 1987-88, il a interprété l'intégralité des œuvres pour piano seul de Chopin dans un cycle de douze récitals, un événement unique pour lequel il a reçu le prix du "Jeune musicien de l'année en Bulgarie". Il a également participé à certains des plus importants festivals Chopin en Europe, notamment le festival "Chopin et son Europe" à Varsovie. En 1999, il a présenté, dans le cadre d'un cycle de récitals, l'œuvre complète de Chopin à Madrid et dans d'autres villes d'Espagne ; dix ans plus tard, lors de la saison 2009-2010, il a de nouveau interprété l'intégrale de Chopin en Espagne et en Bulgarie. En 2000, son enregistrement des Rondos et Variations de Chopin a reçu le Grand Prix du Disque Chopin décerné par le NIFC de Varsovie.

Les labels pour lesquels Ludmil Angelov a enregistré comprennent RCA, Danacord, Gega New, Pentatone, Non Profit Music, Toccata Classics, Hyperion, Vela Records et Virginia Records. En juin 2015, il a enregistré avec le BBC Scottish Symphony Orchestra la première mondiale du Concerto pour piano de Moritz Moszkowski, récemment découvert, pour Hyperion.

 

Ludmil Angelov enseigne à la Nouvelle Université Bulgare de Sofia, où il est professeur honoraire depuis 2013. Il donne des masterclasses dans le monde entier et a été membre du jury de nombreux concours internationaux, notamment le concours F. Chopin à Varsovie (2010, 2015 et 2021). En novembre 2011, il a reçu la médaille Gloria Artis du ministère polonais de la Culture pour sa contribution à la promotion internationale de la musique polonaise.

 

Il est membre de l'Académie royale des Beaux-Arts de Tolède, en Espagne, où il a dirigé le Festival international de musique de Tolède pendant 21 ans. Il est également le fondateur des festivals Piano Extravaganza et Cameralia à Sofia. 

DriveIn_Festival_LOGO.png